Qu’aurait donc été le podium PWA 2015 en slalom sans l’étape calédonienne ?

 

Pour les femmes, avec seulement 2 étapes courues, la Corée et la Turquie, Sarah-Quita Offriga, déjà en tête du circuit freestyle et 3ème en vague, prenait la place de n°1 mondial.

Remarquable performance pour cette rideuse originaire d’Aruba (Antilles néerlandaises) car la plupart des windsurfers pros se consacrent en général uniquement à une discipline. La « curly gem » d’1.82m qui s’est déjà fait remarquer à Nouméa pour avoir pris la plus belle gamelle de l’étape, nous réserve du beau spectacle – arrivée prévue dans un mois.

 

Delphine Cousin, détentrice du titre mondial 2014 et 2013 aujourd’hui en 5ème place, est à égalité de points avec trois talentueuses turques.

 

 

Lena Erdil, 2ème du circuit PWA et de la AIRWAVES en 2014, tient à sa place .. le suspense va être haletant. A Nouméa ce week-end, elle entend bien s’échauffer et se préparer à se battre pour son podium.

On notera aussi la présence de Kagla Kubat, Miss Turquie et Miss Univers 2002.

3 autres françaises suivent dans les 10 premières places, mais le classement est comblé par 6 autres nationalités jusqu’à notre calédonienne Océane Lescadieu, actuellement en 16ème place du circuit mondial, n’ayant couru que la 1ère étape où elle se classe 12ème .

 

Les hommes ont eu un peu plus d’étapes à mettre à leur crédit avec Sylt, Costa Brava et Fuerte Ventura en plus. Le trio de tête est pour l’instant très serré et l’ italien  Matteo Iachino va donner du fil à retordre au Français le plus titré, Antoine Albeau.

 

 

Comme l’an dernier le challenge sera de taille pour Antoine qui jouera son titre à Nouméa, l’équation est simple celui de Iachino ou d’Albeau qui finira devant l’autre remportera le titre !

 

 

Pour autant il ne faudra pas commettre d’erreur car le jeune Pierre Mortefon a été très régulier cette saison et truste pour le moment la 3ème place du classement provisoire. On notera que l’an passé, il avait remporté la première manche de la longue série des 9 courses courues.

 

 

A surveiller également Ross Williams et Cédric Bordes (4ème et 5ème au classement provisoire) ! Si pour Williams ça sera une première puisqu’il n’avait pas fait le déplacement l’an dernier, ce n’est pas le cas de Bordes qui semble affectionner le plan d’eau Calédonien et qui avait remporté la 3ème course et avait fini 6ème de la AIRWAVES Nouméa Dream Cup.

 

A noter que les conditions de vent auront leur importance car, bien que très polyvalents, les riders performent plus dans un type de vent que dans l’autre, Williams et Mortefon sembleraient être très performants dans le vent léger alors que pour Albeau c’est plutôt le vent fort.

 

 

Vous l’aurez compris tout devrait se jouer en Nouvelle-Calédonie sur le spot de l’Anse-Vata durant la AIRWAVES Nouméa Dream Cup du 24 au 29 novembre alors réservez votre semaine pour ne pas perdre une miette du spectacle !